Categories
Théosophie,

Le jeu des parties.

Indépendamment du niveau de conscience atteint par l’humanité, le monde est gouverné par deux Hiérarchies puissantes, chacune se concentrant sur son propre travail pour atteindre ses fins, qui dans tous les cas s’inscrivent toujours dans les Plans du Grand Architecte, le Dieu Unique et Eternel, le Dirigeant Suprême du Monde.

On parle des Forces de la Main Droite (le Christ) et de celles de la Main Gauche (l’Antéchrist).

Ces dernières ont la maîtrise de la matière, de la mondanité et donc des passions des hommes ;

Les premières manifestent les pouvoirs de l’Esprit, qui sont l’amour, la coopération, l’entraide, l’abstraction de la mondanité, la connaissance du Plan du Père au point d’assumer la responsabilité de devenir un collaborateur de celui-ci ; c’est l’épilogue des “justes” et des “saints”, puis des “élus” parce que choisis pour assumer des responsabilités au sein de la Hiérarchie du Christ.

L’œuvre des Hiérarques dominés par les Forces de droite est “invisible”, car elle se déroule dans le “silence de l’âme”, dans la méditation, dans l’étude des Saintes Écritures, dans le refus de “…suivre le conseil des méchants et de s’asseoir dans l’assemblée des moqueurs…” (David, Psaume 1).

Leur action est donc silencieuse, discrète, cachée.

 Les hommes qui sont sensibles à leur influence sont écartés des plaisirs du monde, non pas parce qu’ils sont nécessairement “les meilleurs”, mais parce qu’à travers de nombreux cycles d’incarnation, ils ont été capables de discerner entre “le bien et le mal”, de comprendre la “loi de cause à effet” (Karma), conséquence du libre arbitre, et ont donc fait un choix :
le renoncement à la suprématie de la “chair” dans leur vie, entendue comme passions violentes et luxure effrénée, et des pouvoirs terrestres, afin d’assumer en eux et de renforcer la Lumière de l’âme, source de sagesse et de véritable compréhension.

Mais le travail de la Hiérarchie de la Main Gauche est également utile et nécessaire pour la réalisation du Plan et pour atteindre le but ultime – la sanctification de toute l’humanité.

Les saints de toutes les races et de tous les temps ont enseigné que “…on ne peut devenir <libre> (saint) sans avoir été pécheur…”.

Compte tenu du modeste niveau de développement atteint par l’humanité en tant que “groupe” (un seul Organisme), les Forces de la Main Gauche prévalent inévitablement dans cette phase historique. Ils se concentrent sur la matérialité et les mondanités, soumettant les hommes à d’innombrables épreuves alors que les individus sont “tentés” par la stimulation de leur avidité, de leurs passions débridées, de la poursuite de leur libido, de l’accumulation de pouvoir et de richesse.

Force est de constater que leur “travail” a mûri ses “fruits”, si l’on observe avec un minimum d’attention la situation de la société mondiale :
le chaos et le désordre partout, le crime et la criminalité, la prévarication et le vol, le mensonge et la dissimulation de la vérité, la perversion et l’abomination des lois les plus élémentaires du droit naturel et de la moralité.

Il est également clair, pour ceux qui ont la capacité de comprendre, que la facture à payer sera ponctuellement servie, “…à chacun son salaire…”. (Christ, Évangiles), qui se présente au moment de la mort physique et du détachement de l’âme de la matière.

À ce moment-là, l’homme incarné est soumis à un ” jugement ” qui n’est cependant pas aussi ” définitif ” que celui promis : ” …je ne suis pas venu pour condamner… mais le jour viendra où je reviendrai à coup de trompette pour juger les vivants et les morts… “. (le Christ, les évangiles).

Par conséquent, le monde entier est entre les mains des Hiérarques de la “face obscure”, ainsi définis parce qu’ils expriment un fort Pouvoir sur la “Lumière diffuse de la Matière”, précisément “obscure” ; cette Hiérarchie est également constituée d’initiés de divers ordres et degrés, dotés d’une grande connaissance des pouvoirs de la matière et des Lois qui règlent la vie de la Personnalité et en général du monde.

Ce sont eux qui dirigent effectivement les Gouvernements de presque toutes les Nations de la Planète, offrant à leurs adeptes et serviteurs, des hommes plongés dans le péché et dans l’abomination des perversions les plus infâmes, un “faux Pouvoir” et une “fausse Richesse”, dont ils peuvent disposer temporairement en payant deux prix exorbitants :

  • Obéissance aveugle, sacrifiant leur propre âme ;
  • L’accomplissement continu d’actes contraires à la loi, des actions abominables et répugnantes qui “tuent” leur humanité, dans certains cas, de manière irrémédiable.

Bien entendu, le Juge éternel et tout-puissant, le Dieu unique et Seigneur des Seigneurs, observe et n’intervient pas, car il sait que ce n’est qu’en payant le prix de sa méchanceté que l’homme peut enfin se repentir (libre arbitre – loi du karma).

C’est pourquoi, au moment de la mort physique, les Âmes de ces hommes sont jetées dans la “fournaise ardente”, dans laquelle les corps invisibles, les “Vêtements de l’Âme”, sont maintenus pendant des périodes relativement longues dans le but de les “purifier” des mauvais penchants qui représentent la “qualité” des Vêtements, en expérimentant des états d’angoisse et de douleur inconcevables pour le commun des mortels (c’est le Seol, dont le Christ parle à ses disciples, Évangiles).

Au moment opportun, cependant, d’autres occasions leur seront données de se manifester dans un corps physique, offrant la possibilité d’un “changement d’orientation” afin de reconstruire ce qui a été détruit jusque-là.

Et ce jusqu’au moment du “jugement dernier”, après lequel le destin est scellé :
l’homme sera soit “sauvé”, soit “condamné à la mort éternelle”, c’est-à-dire à une destruction complète des “voiles de l’âme” au point de perdre la nature humaine elle-même :
” Ta main atteindra tous tes ennemis, Ta droite atteindra ceux qui Te haïssent… Dieu les détruira, le feu les dévorera “. Il fera disparaître leurs descendants de la terre, leur progéniture des fils des hommes… “. (Psaume 21 de David).

Ceci étant, il faut savoir que le Monde immanent (matériel) est régi par une Hiérarchie pyramidale, avec au sommet un groupe d’initiés de haute gauche et, en descendant progressivement, occupée par des hommes pervers “vendus” au Mal, pour lesquels il n’y a que le “feu dévorant” qui attend de les “purifier”. Ce sont les serviteurs conscients des Dominateurs.

Les contrastes géopolitiques entre les groupes de Nations et entre les potentats représentent donc un “Jeu des Parties”, mis en place pour confondre les peuples opprimés du Système, afin que la propagande du régime national ait des raisons de “galvaniser” les consciences endormies face à des problèmes qui ne sont pas réels, pouvant se déchaîner sans être dérangées dans l’oppression et la destruction d’un cadre de référence existentiel qui, d’une certaine manière, pourrait être “équilibré” en faisant régner le Chaos..

Dans de tels scénarios, il est toujours possible que des conflits “réels” entre des puissances nationales éclatent pour permettre à ceux qui sont déjà au sommet de leur perversion, les hommes de pouvoir, de s’imposer les uns aux autres.

Ces conflits sont tolérés par la direction hiérarchique tant qu’ils ne perturbent pas le cadre général, c’est-à-dire l’ordre mondial établi et sa philosophie d’oppression.

Jusqu’à quand ?

Dans de tels scénarios, la hiérarchie du Christ opère en silence. Elle se manifeste dans la vie des justes et des sages, des doux et des humbles, et en général de tous ceux qui ne recherchent pas le mondain et le succès, même au prix de crimes et de délits ou d’actes de luxure et de perversion.

Ceux-ci “hériteront de la terre” (Évangiles-Psaumes).

Ainsi, un temps est prévu pour toutes choses, de même que la phase du “jugement dernier”.

Il ne s’agit pas de la dernière dans un sens absolu ; en effet, l’évolution se déroule selon une spirale ascendante, caractérisée par des périodes de “Moisson”, au cours desquelles le Grand Architecte procède “… à la moisson du champ… en séparant l’ivraie du blé… la première est brûlée dans le feu tandis que le blé est remis dans les granges…” (Christ, Évangiles, Évangiles).

Actuellement, l’humanité se trouve dans la phase de “récolte”, de “séparation de l’ivraie du blé” ; d’où une plus grande confusion et un chaos croissant, dus à l’opposition des deux Forces au sommet de la Planète.

Ces conflits permettent au Juge Éternel de ” départager ” après le tamisage.

Naturellement, cela entraîne une période de graves afflictions qui mettent à l’épreuve même les doux et les justes, mais il est certain qu’elle se terminera par la séparation de l’ivraie du blé ; la conséquence sera donc qu’au cours de ce XXIe siècle, l’humanité subira une forte réduction numérique, et que pendant une longue période (dans un sens relatif), la Terre sera habitée et gouvernée par les “justes”, les doux et les doux, les “saints” et les “élus”, et ” travaillée dans la Justice “.

Enfin, une nouvelle “phase spirale” se manifestera, et les “lavés au feu” qui n’ont pas été jugés définitivement pour la gravité de leurs abominations entreront dans un nouveau cycle d’incarnations, et le “manège” recommencera à tourner.

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende… “.

By Prof. Simon Moshe Cohen

graduated from Harvard University in literature and philosophy of art. Professor of Moral Philosophy at the University of New Delhi, he studies and researches the most current themes of literature and modern art, highlighting its content and its links with the inner and outer life of humanity today.