Categories
Éditorial

Éditorial du 6 janvier 2022

Dans ce numéro, The Global Review, présente les trois articles suivants

Prof. Moshe David Touitou
Binah
Dr. Evaldo Crisante

 “L’autonomie monétaire, un acte de perversion de l’ordre économique.”
MOSHE DAVID TOUITOU, dans cet ouvrage, analyse les conditions caractérisant la circulation de la monnaie dans cette phase historique, en soulignant les qualités essentielles de la monnaie légale à travers la reconstruction d’une synthèse historique efficace.

Selon cette représentation, la monnaie devient un instrument essentiel dans la vie économique des peuples car elle remplit une fonction irremplaçable en “mobilisant” la Valeur produite, et en permettant ainsi sa répartition entre les participants à la production.  Cela implique qu’elle assume une fonction d'”intérêt public” et donc une centralité absolue dans la vie des nations contemporaines.

Les choix politiques qui ont transféré le “pouvoir d’émettre de la monnaie” aux Banques Centrales, institutions qui opèrent dans la sphère du droit privé et qui, par nature, recherchent le profit, semblent être pleins de critiques, conférant au fil du temps une indépendance et une autonomie de plus en plus absolues par rapport au pouvoir politique, seul artificier légitime du gouvernement des États.

Médisance  et calomnie : le professionnel de la haine”.
BINAH décrit le professionnel de la haine, l’homme qui hait gratuitement pour le plaisir de nuire à son prochain ; l’homme qui passe sa vie à essayer de détruire tous ceux qui ont une vision différente de la vie et des choses dans le monde.

L’auteur affirme que la haine “n’est pas le contraire de l’amour”, mais représente “la négation de la vie elle-même”.

C’est la raison pour laquelle la capacité de réflexion et d’analyse est inéluctablement altérée chez l’homme qui hait.

Son énergie est principalement dirigée vers la moquerie et la calomnie afin de nuire à son adversaire, plutôt que vers une représentation véridique et rationnelle de la réalité. L’auteur définit la haine gratuite comme la forme la plus élevée de la folie.

“Santé et nutrition”
EVALDO CRISANTE, médecin et érudit de grande expérience, avec cette contribution essaie de transmettre au lecteur une conscience nécessaire pour l’organisation d’un régime sain et efficace.

Il convient de réduire l’attention obsessionnelle portée à la quantité de calories ingérées afin de parvenir à une alimentation correcte et saine.

La règle principale qui doit sous-tendre une approche diététique correcte doit être orientée vers la recherche d’un apport équilibré d’aliments afin d’assurer le bon fonctionnement du “moteur biochimique” qu’est notre organisme.

Le métabolisme énergétique, lié à la prise alimentaire, peut être évalué à l’aide de certains indicateurs de risque paramétrables en vue d’éventuelles alertes relatives à certaines pathologies telles que les maladies du système vasculaire.

Les erreurs diététiques les plus fréquentes sont attribuables à la consommation excessive de certains aliments, comme c’est souvent le cas avec les régimes hyperprotéinés et hyperlipidiques.  À cet égard, l’auteur suggère de prêter une attention constante à la “qualité” des aliments afin d’éviter les carences flagrantes dans l’apport des substances nécessaires à une alimentation essentiellement saine et correcte.

BONNE LECTURE
Le directeur
Prof. Francesco Campo