Des bouleversements spectaculaires frappent à la porte de l’humanité

0

Une fois que le dollar en tant que monnaie internationale aura perdu son leadership, le système monétaire actuel connaîtra une profonde crise de stabilité :

Nous sommes convaincus qu’un retour à un nouvel étalon-or (une circulation monétaire basée sur l’or) sera nécessaire, notamment parce que l’euro ne s’avère pas capable de remplacer le billet vert : il s’agit en fait d’une autre “monnaie papier”.

 Des monnaies dites virtuelles sont déjà en circulation, notamment les crypto-monnaies et les monnaies numériques, les investissements spac (acronyme de : special purpose acquisition vehicle), les ETF (exchange traded funds) : les modes de vie et la manière d’investir et de gérer notre épargne vont-ils donc changer ?

Nous assistons à une tentative de mise en œuvre d’une transition “forcée” vers l’économie dite verte, la durabilité : mais les pays producteurs de pétrole y survivront-ils économiquement ? L’électricité, déjà sous tension, sera-t-elle capable d’assumer le rôle de véritable alternative ?

Les vaccins, avec leurs problèmes d’efficacité et de “qualité”, pourront-ils maîtriser le virus (Covid) et ses variantes encore inconnues sans nuire définitivement à la santé humaine ?

Les gouvernements et les banques centrales parviendront-ils à contrôler totalement les flux financiers dans l’économie, c’est-à-dire les crédits et les dettes, les projets de financement et leurs bénéficiaires (entreprises et familles), les aides au secteur de la production, le contrôle des flux de recettes fiscales ?

À cela s’ajoute une angoisse grandissante des peuples due aux restrictions croissantes des libertés individuelles, avec des effets destructeurs sur le tissu des relations sociales et l’accentuation d’une situation d'”isolement” qui conduit à une plus grande évidence de l’égocentrisme humain, source d’égoïsme et d’anéantissement de la conscience de groupe et de la sensibilité au bien commun.

D’autre part, la crise économique de plus en plus prononcée et généralisée, sans changement de cap apparent et sans solutions réelles, aggrave les inégalités sociales, propageant la pauvreté même parmi les classes qui étaient jusqu’à présent exclues de la pauvreté économique.

L’endettement public et privé ne cesse de croître, avec une augmentation exponentielle du risque de faillite dans tous les secteurs, de l’État aux entreprises et même aux ménages.

Les marchés financiers sont témoins d’une “bulle spéculative” de taille considérable qui annonce des chocs et des effondrements soudains dans les cotations, avec la destruction d’importantes parts de l’épargne des nations encore disponible, utile pour tenter de reconstruire l’économie et la société dans l’après-crise.

Ce sont là les principaux “dilemmes” qui nous attendent en cette période de changement d’époque, caractérisée par un désordre croissant dans les secteurs financier et commercial, dans les relations entre les nations, dans l’incertitude économique quant à l’utilisation des énergies traditionnelles et non traditionnelles, dans le conflit plus généralisé dans le secteur des politiques commerciales de plus en plus “néocoloniales”, visant à contrôler les matières premières et les “terres rares”.

Pour l’instant, nous sommes encore dans la zone “grise”, dans une sorte de “no man’s land”, avec la conscience claire que “rien ne sera plus jamais comme avant” sans avoir une notion précise de ce qui nous attend dans un avenir proche.

Il est difficile de comprendre si l’utilisation de monnaies numériques, émises par les Banques centrales, prévaudra, avec toutes les implications en termes de politiques monétaires et de contrôles conséquents ; ou si les dites crypto-monnaies occuperont le devant de la scène, après leur profonde transformation, également comme conséquence d’une réglementation plus efficace et intrusive, dans le but de réduire la ” volatilité ” de leurs cotations.

Une chose est sûre : plus le contrôle de l’économie et de la société, exercé par un nombre limité de personnes et d’entités, sera important, plus les perturbations politiques et économiques qui en découleront seront marquées, avec des conséquences significatives en termes de réduction de la cohésion et de la stabilité sociales.

Histoire des bulles financières

 

About Author

Financial Sector Expert, he has worked in some of the leading Swiss banks in the treasury, metals and derivatives sectors. Expert in professional management of savings on a personalized basis and financial fiduciary, in accordance with Swiss law, he has collaborated with the Universities of Bari and Pescara and is currently working as a global financial analyst. He lives and works in Lugano.

Comments are closed.