La pandémie du coronavirus : l’incapacité de l’homme et la tyrannie du régime

0

Une chose qui devient chaque jour plus évidente est le fait que les virologistes, les épidémiologistes, les infectivistes et divers bureaucrates ne savent absolument rien de cette épidémie, en outre,  ils échouent surtout s’ils se laissent tenter par la chose la plus ambitieuse : prévoir sa durée.

Nous voyons alors les limites tragiques de leurs connaissances, non seulement techniques mais aussi philosophiques.

Dire qu’ils tâtonnent dans le noir serait presque consolant : ils se défendent avec des phrases comme « nous n’avons pas encore assez de données… la recherche n’en est qu’à ses débuts… il faut faire attention… nous recommandons la distance sociale… lavez-vous souvent les mains ! »

Mais leur incapacité se manifeste également dans l’activité la plus simple qu’ils tentent d’exercer : l’interprétation des chiffres.

Il ne serait pas difficile d’indiquer une aggravation, si les infectés et les morts augmentent, et vice versa … mais plus ils se consacrent à la chasse à la « courbe » qui doit descendre, ou s’aplatir en plateau etc., plus on se rend compte qu’ils sont dans la confusion la plus totale et ont même du mal à dire si un panier de pommes est plein ou vide … ensuite il y a les espions zélés du gouvernement, que nous avons vu très susceptibles…

On voit parfois qu’ils jettent un regard timide sur l’avenir, en se basant sur le présent et sur une formule statistique inexacte.

Tout semble inutile, sauf de compter sur le Très-Haut !

Remarquable alors les idées qui viennent aux plus audacieux d’entre eux, par exemple que le virus se trouverait dans l’air conditionné, les animaux de compagnie et (aux nouvelles d’aujourd’hui qu’il a été trouvé dans certains tigres du zoo du Bronx à New York), voire dans l’eau, bientôt ils diront qu’il est caché dans le vent … à ce moment-là le tour est joué !

Si l’ordre donné était de terroriser sans relâche, ils ont réussi.

Seule la peur du diable pouvait justifier l’introduction de mesures sans précédent telles que « restez chez vous » !

Parfois, l’idée atroce peut venir à l’esprit que toute cette tragédie, ce malheur sans précédent, n’était que le préalable nécessaire pour continuer dans la véritable « phase 2 » : vers la construction d’une société monstrueuse.

En bref, c’est comme si la mort de tant d’innocents était le prix à payer pour imposer l’inacceptable. L’élite est un sommet de psychopathes !

Cette même terreur, toujours présente, pourrait justifier l’introduction de systèmes sophistiqués de traçage et pas seulement de la population… il faudra télécharger (et rendre obligatoire) une Appli particulière et le tour est joué … Ils sauront où nous sommes, avec qui, ce que nous faisons ou disons… et pourront faire intervenir instantanément la répression policière.

Nous pourrons alors observer une avancée décisive dans la réalisation du Nouvel Ordre Mondial.

Si c’est le cas, la « phase 3 » serait encore plus explicitement la réalisation sur terre de l’Apocalypse de Jean !

About Author

Artist and painter of a particular style, he has exhibited in many events, including the 54th edition of the Venice Biennale, the University of Rome, the 54th edition of the Michetta Award, the 58th edition of the Michetti Award and in other important national and international exhibitions. As an eclectic artist, he has written several publications in the form of a monograph on the themes of esoteric astrology, as well as several articles on the mysterious side of poetry and art; he also studied themes related to the "Vatican", paying attention to the content of the reform desired by the Second Vatican Council.

Comments are closed.