Les Fondements de L’Astrologie

0

Résumé

L’homme moderne vit dans une condition d’ignorance profonde et pour l’instant toujours invincible, du moins jusqu’à ce qu’il accepte dans son cœur l’humilité nécessaire pour se consacrer à l’étude de la “sagesse des Anciens”.

La science officielle rejette toute “hypothèse” qui ne peut être comprise selon l’ordre des “lois matérielles”, de l’expérience en laboratoire, tombant dans une contradiction irrémédiable car elle affirme elle-même que la majeure partie de la matière constitutive de l’univers est inconnue, “obscure”.

Il n’en va pas autrement dans le domaine de la médecine officielle, qui prend soin de rejeter et de définir comme infondée la soi-disant “médecine naturelle” dont le fondement se trouve dans une sagesse ancienne jamais acceptée et jamais vraiment étudiée ou analysée ; laquelle, grâce aux moyens modernes de recherche, pourrait trouver de nombreuses clarifications et explications.

De même dans le domaine de la philosophie, une discipline qui prétend observer la “vérité” sans pouvoir en concevoir ne serait-ce que l’ombre dans la majorité des cas observables, à l’exception de quelques “lumières” soigneusement occultées par la pensée actuelle et dominante.

De cette condition fâcheuse d’ignorance irrépressible découlent toutes sortes de maux, physiques et moraux : l'”empire du relativisme éthique” est à l’origine de graves troubles dans les lois des États, dans la coexistence civile et dans l’organisation des systèmes éducatifs, avec pour effet de provoquer une société caractérisée par des larmes profondes et une souffrance apparemment irrémédiable.

L’astrologie connaît le même sort.

D’une certaine manière, elle a été transformée en un moyen de commerce pour le profit, un acte de “paganisme” véritable et moderne de la part de certains, dans le but de l’utiliser comme une technique de prédiction des destins individuels, à l’égal de celle exercée par les magiciens et les diseurs de bonne aventure, bafouant ses hypothèses scientifiques et la lumière de la vérité qu’elle contient.

À d’autres égards, elle est signalée par les soi-disant intellectuels comme une manifestation de l’ancien fatalisme humain, résultat d’une société ignorante et aveugle à la vraie connaissance.

La réalité des choses est tout autre.

La sagesse antique a toujours enseigné que l’astrologie est la seule vraie science, intimement liée aux mathématiques et à la numérologie elle-même, alors que l’astronomie n’en représente qu'”un chapitre”.

Le chercheur moderne pourra-t-il un jour concevoir un tel concept ?

Nous pensons que, nonobstant, un certain nombre d’hommes sont présents dans la société actuelle avec un tel développement intérieur afin de pouvoir placer leur “conscience” au niveau du véritable “esprit abstrait” et du “monde des idées”, selon l’axiome platonicien ; ces individus et les chercheurs de la réalité sont en mesure de comprendre et d’analyser les fondements de la sagesse ancienne et, par conséquent, ceux de l’Astrologie.

C’est pour ces personnes que nous avons élaboré ce “document” court et concis.

Mots clés : sagesse antique ; vie ; conscience ; esprit-matière ; théorie de l’hylozoïsme ; énergie ; champs de force ; relations astrales.

About Author

graduated from Harvard University in literature and philosophy of art. Professor of Moral Philosophy at the University of New Delhi, he studies and researches the most current themes of literature and modern art, highlighting its content and its links with the inner and outer life of humanity today.

Comments are closed.