Le développement cognitif de l’enfant dans la pédagogie scientifique de Maria Montessori

0

RÉSUMÉ

Ces dernières années, en Italie, on a redécouvert la pédagogie scientifique de Maria Montessori, qui a intéressé un nombre croissant d’enseignants et de familles.

On constate une demande croissante de la part des parents pour des réalités éducatives qui suivent la méthode Montessori, avec une augmentation conséquente du nombre d’écoles privées et parentales d’inspiration Montessori et un intérêt pour la création de sections avec un enseignement différencié également dans les écoles publiques.

Ce regain d’attention est en partie dû à la grande diffusion d’informations en ligne sur cette méthode, promue par des milliers d’écoles dans le monde entier : on estime qu’il existe environ 60 000 écoles de tous niveaux, dont 4 500 aux États-Unis, 800 au Royaume-Uni, plus de 1 100 en Allemagne et aux Pays-Bas, tandis qu’un tiers des écoles publiques sont de type Montessori.

Mais la contemporanéité des intuitions du célèbre pédagogue est surtout confirmée par les développements récents des neurosciences et de la psychologie évolutionniste : la théorie des neurones miroirs du professeur Rizzolatti de l’université de Parme, la théorie de l’apprentissage social d’Albert Bandura, la théorie de l’attachement de Jhon Bowlby, la théorie des intelligences multiples de David Goleman.

Afin d’offrir un environnement éducatif approprié, il est fondamental de comprendre comment les enfants apprennent selon l’approche de Maria Montessori : le concept d'”esprit absorbant”, ceux d'”auto-apprentissage” et d'”apprentissage par procuration”, et la conception conséquente des matériels de développement appropriés, les périodes sensorielles au cours desquelles l’enfant est naturellement ouvert à l’acquisition de connaissances et de compétences spécifiques.

De l’analyse des phases liées au développement cognitif du nourrisson selon la pédagogie scientifique Montessori, il ressort que, pour que l’enfant apprenne, il est nécessaire de lui donner une vision large de l’environnement dont il fait partie intégrante, en lui faisant percevoir sa respiration et sa beauté à travers tous les sens. Maria Montessori a exprimé cette vision pédagogique en ces termes : “Ce que l’enfant apprend doit être intéressant, il doit le fasciner : nous devons lui offrir de grandes choses : pour commencer, offrons-lui le monde.

MOTS CLÉS : éducation ; apprentissage ; enfance ; développement ; méthode Montessori ; neurosciences ; pédagogie.

About Author

Diplômée en droit depuis 2009.En 2017, elle a obtenu le diplôme de technicien sanitaire membre et en 2018 le diplôme de spécialisation dans la "méthode Montessori". Depuis 2019, elle est formatrice à la Fondation Montessori. Elle est membre du Comité de l'Unicef de Lucques. Elle est actuellement engagée dans des activités sociales pour soutenir les processus d'éducation de l'enfance

Comments are closed.