L’homme, la Loi, le Jugement

0

Le libre arbitre, voilà une autre occasion pour l’homme de montrer sa banalité et son insipidité :

Et Dieu dit au méchant: … “ Toi qui hais les avis, Et qui jettes mes paroles derrière toi! … Tu livres ta bouche au mal, Et ta langue est un tissu de tromperies… Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t’es imaginé que je te ressemblais; Mais je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux… Prenez-y donc garde, vous qui oubliez Dieu, De peur que je ne déchire, sans que personne délivre…”( Psaume 50 Asaph)

Une partie non négligeable de l’humanité conçoit le libre arbitre, le plus grand don du créateur, comme la liberté illimitée de se livrer aux passions, aux instincts animaux, à la violence gratuite et à la cruauté, à toute forme de crime et de perversion jusqu’à l’abomination de sa propre nature, dans le seul but d’assouvir son arrogance, son désir de pouvoir et de richesse, le plaisir pervers d’opprimer ses semblables en les rendant victimes de tout abus.

Afin de satisfaire ces désirs insensés, ils se prosternent en adoration devant des dieux maléfiques prêts à accorder à leurs adeptes, en échange de crimes sans précédent contre l’Ordre de la Création, des “miettes” d’un prétendu pouvoir sur la matérialité, sur l’immanent, comme la richesse et le succès ; souffle court d’un moment dans l’éternité de la Vie de l’Âme, illusion d’un moment.

Dans leur infinie folie et leur manque d’intelligence, les malheureux ne savent pas que ces mêmes dieux vont bientôt déchirer les “vêtements de l’âme” avec une cruauté sans précédent, alimentés par la haine de la race humaine et le désir de renforcer leur “pouvoir vital”.

Dans leur stupidité et leur ignorance sans bornes, les méchants ne conçoivent pas que leurs Dieux soient également soumis aux Lois cosmiques qui ordonnent tout, soumis, volontairement ou non, à la Puissance du Dieu Unique et Eternel dont ils sont les “serviteurs”, car l’agonie des méchants est un moyen extrême de rédemption de l’homme :

“ Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, …, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, m ais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, … Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau,.. Il n’en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe..Car l’Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine… (Psaume 1)

La Loi divine exhorte l’homme : “…vous ne connaîtrez pas d’autre Dieu que moi…” ; mais l’humanité n’a pas “…d’oreilles pour entendre…”.

Et ainsi, dans leur propre folie, certains en viennent à concevoir que la puissance dans l’immanence est la vraie Lumière, comme un héritage reçu par leurs dieux ; comme si le crime et la criminalité, la perversion et l’abomination de leur propre nature et de la Règle pouvaient être une source d’harmonie et donc de Lumière ; en fait, ils “… ont des yeux mais ne voient pas … ont des oreilles mais n’entendent pas … ont une bouche mais ne parlent pas …”. (Évangile).

Leurs dieux se moquent d’eux parce qu’ils promettent la Lumière en échange du crime et de l’abomination, attendant l’occasion propice pour les “massacrer” selon l’ordre de la Loi Cosmique volontairement abandonnée.  

Pour eux, insensés et impies, la Loi est synonyme de prison parce qu’elle “impose des règles” et fait d’eux des “esclaves”, tandis que l’arbitraire dans le péché est “liberté” parce qu’il ne fixe aucune limite à l’abomination et à la perversion visant à satisfaire leurs passions, les emprisonnant de plus en plus dans le chaos et l’obscurité.

En vérité, la Règle est sous leurs yeux mais ils sont aveugles : si les étoiles et les astres répondaient à la loi du chaos, comment la vie pourrait-elle exister sur notre planète et dans le système solaire ? Et comment notre galaxie et toutes les autres réalités cosmiques infinies pourraient-elles persister ?

Le fou répond ” … c’est le fruit du hasard … ” ; ou, même alors, c’est encore la Vie qui émerge de l’Ordre.

Sans ordre, il n’y a pas de vie, tandis que le chaos mène à la mort éternelle.

Cela nous amène à l’épilogue de l’espèce humaine :

“… Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l’Éternel et contre son oint? ..-

 Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes! – Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux. Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur :  (Psaume 2)

Ce moment est venu, c’est le moment de la récolte et le fermier “sépare le blé de l’ivraie … il le brûle dans le feu … tandis que le blé est placé dans la grange … ” (Évangile).

Mais j’ai oint mon roi sur Sion, ma montagne sainte” (Psaume 2).

Le monde et toute la création n’ont qu’un seul chef, le Dieu unique et éternel.

Il règle tout selon Sa Volonté et Sa Loi, qui est “l’ordre du chaos”, “la lumière des ténèbres”, “la sainteté de la chair”, “la rédemption du péché” et ce processus admirable trouve sa substance et sa force dans le “libre arbitre”, qui, par l’action aimante du Karma, enseigne aux hommes à s’éloigner de l’égoïsme et de la méchanceté ; mais attention, il y a un temps pour tout, et à la fin des temps vient l’inévitable Jugement sans aucune possibilité de remédier à sa folie :

“…le blé est séparé de l’ivraie…”.

Et alors  “…Ta main trouvera tous tes ennemis, Ta droite trouvera ceux qui te haïssent… Tu les rendras tels qu’une fournaise ardente, Le jour où tu te montreras; L’Éternel les anéantira dans sa colère, Et le feu les dévorera… Tu feras disparaître leur postérité de la terre, Et leur race du milieu des fils de l’homme. (Psaume 21)

“…qui a des oreilles pour entendre, entende…” (Évangiles).

About Author

Comments are closed.