Le virus de l’ignorance

0

L’homme moderne est totalement inconscient.

Il se démène en quête de bien-être matériel et du pouvoir “présumé” qui le sécurise : c’est-à-dire la capacité de l’emporter sur les autres pour satisfaire ses envies.

Si l’on observe le comportement des animaux, il n’y a pas de distinction : et, ce n’est pas un hasard si les “médias” officiels au service des régimes dominants prennent soin de diffuser avec une fréquence inhabituelle des “documentaires” sur la vie animale qui mettent en évidence la “lutte existentielle”, parfois cruelle, à laquelle sont soumises les créatures de ce règne. Comme pour dire : tout ceci est “naturel”, c’est la lutte pour la survie. Nous avons donc ici le concept de “concurrence”, qui n’est rien d’autre qu’une lutte sauvage pour posséder des biens afin d’accumuler des richesses.

Les études économiques modernes montrent la présence sur l’ensemble de la planète d’une iniquité sans précédent et inacceptable dans la répartition des richesses : peu d’hommes possèdent bien plus de la moitié des richesses mondiales, alors que des milliards d’individus ont un revenu quotidien inférieur à la valeur d’un dollar américain.

Tout cela est le résultat d’une invincible ignorance humaine qui est l’ignorance de son origine et du but essentiel de l’existence.

L’homme incapable de s’ouvrir à la dimension “transcendantale” de la vie et qui manque donc de “certaines” références dans son propre cheminement, ne répondant qu’aux instincts animaux qui le précipitent dans une condition existentielle déjà dépassée dans le parcours évolutif.

L’humanité s’est perdue et a perdu ses objectifs :

  • le développement de l’intelligence “abstraite” qui la place dans la condition de “donner un sens” à sa propre existence ;
  • le respect des prérogatives des autres ;
  • le détachement du banal, de la recherche du plaisir à tout prix, de la cupidité ;
  • le renoncement au crime et à la délinquance ;
  • le respect de la nature et des autres créatures ; et enfin,
  • le soin de son propre corps qui n’est pas seulement ” l’aspect esthétique ” mais une alimentation équilibrée et naturelle et le renoncement à la consommation de drogues et de toute autre substance qui altère les capacités cognitives.

Le virus de l’ignorance dévaste la société humaine en jetant les bases de sa destruction.

Le fruit actuel de cette maladie est la pandémie résultant de la propagation du “virus du Corona”.

Les humains s’agitent de façon désordonnée chaque fois qu’ils doivent faire face aux conséquences de leur perversion :

  • manger de la nourriture contaminée et contre-nature (au point d’en être abominable) ;
  • dépravation sexuelle ;
  • désordre moral ;
  • “renversement” des règles de la loi naturelle ;
  • violence contre leurs semblables et d’autres créatures ;
  • dévastation de la vie planétaire sous tous ses aspects.

 Le chaos humain conduit inévitablement à une “épreuve de force” avec la loi cosmique et planétaire.

Un être “microscopique” de nature virale, le Corona, génère une crise profonde qui touche toute l’humanité : et voici qu’est démontrée avec une douloureuse évidence l’impuissance de l’homme face aux lois de la nature, ces lois qu’il s’obstine à bafouer dans tous les aspects de son existence avec une attitude d’ignorance arrogante qui le transforme en un être “non-intelligent” et ennemi de lui-même.

Le don du “libre arbitre” dans le but de transformer l’homme en “roi de la création” n’a pas produit les résultats escomptés et souhaités :

  • le développement de la conscience de sa propre nature et de son origine ;
  • la connaissance des Lois irrépressibles qui régissent la vie planétaire et cosmique ;
  • l’essence de sa propre “liberté” qui trouve sa limite dans le droit à la vie de ses semblables et des autres créatures de la nature.

Le Créateur se défend, ne pouvant pas succomber au comportement malfaisant de son propre “fils”.

Ainsi, la “mort” prend le dessus sur la “vie”, au moins jusqu’à ce que les hommes prennent réellement conscience d’eux-mêmes et de leurs responsabilités envers la nature et le Créateur.

 

Que celui qui a des oreilles pour entendre  entende !

About Author

Comments are closed.